Stalag VI D



Historique et structure du camp



 Le Stalag VI D fut principalement occupé par des prisonniers polonais, belges, français, serbes et russes. Les archives ayant été détruites en 1944, on peut cependant estimer le nombre de prisonniers passés par le Stalag VI D à 77.000, ce chiffre recouvrant les kommandos de travail (hors du camp) et les hommes restés au camp, aux environs de 10.000.

 En 1940, le camp se tenait dans la partie ovale à l'intérieur du Parc des Expositions. Les prisonniers dormaient dans des lits superposés à trois places. Il y avait une cuisine, un réfectoire et une infirmerie. sur les terrains jouxtant le Parc se trouvaient 15 tentes et une baraque pour les contagieux, des ateliers de cordonniers et de tailleurs.

Lits superposés dans le grand Hall (images 1 et 2)


Westfalenhalle Westfalenhalle









 Mais la situation changea rapidement avec l'offensive contre l'Union Soviétique. On entreprit alors la construction d'un camp formé de baraques, situé à la place des halls d'exposition actuels. Le camp s'étendait sur environ 17 hectares avec une double clôture de fils de fer barbelés.

  En 1942 il n'y avait plus de prisonniers dans la grande Halle. Le camp comprenait alors 40 baraques pour les prisonniers, une baraque de surveillance, une pour la cuisine, une pour la décontamination, une pour l'isolement et quelques unes pour les prisonniers de passage. Le camp était alors divisé en trois zones : la zone A les prisonniers de guerre français, la zone B les prisonniers serbes, et la zone C le prisonniers soviétiques.

Plan, vue aérienne et destruction du Stalag VI D

Westfalenhalle Westfalenhalle Westfalenhalle


 La grande Halle d'Expositions fut alors remise au "Wehrkreis", puis après des travaux d'aménagement, à la "Wehrmacht".

 Dans la nuit du 22 au 23 mai 1944, les bombardements alliés détruisirent une grande partie du camp. De grandes tentes furent à nouveau installées pour loger les prisonniers. Les bombardements recommencèrent au début de l'année 1945.

Bombardement février 1945



  Au cours de ces cinq années la situation sanitaire du camp ne cessa de se délabrer. Il n'est pas possible de quantifier avec précision le nombre de morts au camp, mais il fut certainement élevé, car la plupart fut inhumé dans de fosses communes comme à Dortmund-Wambel.

Suite : Stalag VI D

Retour à l'accueil

Informations légales